Errances - 2

Une douleur terrible entaillait mon cœur.

Quelques bruissements humides me donnaient la nausée.

Et tandis que je sentais le sang couler,

Mes yeux découvraient la terre où tout se meurt.


Une créature extirpait un halo de lumière bourdonnant

De mon torse sanglant.

Alors, un vide immense s'installa en moi :

Mon âme venait de m'être arrachée sans nul émoi.


À milles lieues sous terre,

Loin du regard de notre Père,

Le spectacle du néant prenait place.

Les morts se levaient et rampaient dans la crasse.


Les enfants d'antan n'étaient que carcasses.

Ici, seul le silence et la glace

Régnaient sous le sceau du Seigneur des abysses.

Certains l'appelaient Satan, Lucifer ou Iblis.


Mais cela n'avait que faire des patronymes.

Ni homme, ni femme,

Pour l'Ange du Néant, rien ici n'était digne

D'intérêt tant ces lieux étaient infâmes.


Les corps , exempts de tout destin,

Empruntaient tous le même chemin.

C'est alors que l'Ange senti l'Anomalie.

L'un d'eux était encore en vie.


0 vue
logo-nébule.png

© 2020 par l'esprit embrumé de Nébule
CONTACT : bonjour.nebule@gmail.com

rejoignez la commu Discord blanc.png